Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:12

 

D'abord des faits.

 

Mulroney signa une clause de traitement national dans l'accord de libre-échange avec les États-unis par laquelle les États-unis sont les premiers servis par le pétrole canadien, au détriment même des canadiens ! Cette clause « empêche le Canada de limiter ses exportations de pétrole aux États-unis à moins de diminuer proportionnellement sa propre consommation. » (1) Mulroney a placé le Canada en position de colonie face aux États-unis.

 

Harper accorde de généreux crédits d'impôts aux pétrolières alors que celles-ci engrangent les plus gros profits, toutes industries mondiales confondues. Il ne plaide même pas pour sa propre province qui retire des redevances parmi les plus faibles au monde.

 

En abolissant l'obligation de répondre au recensement long, Harper met en danger la rentabilité de plusieurs entreprises qui ont besoin de ces statistiques pour planifier leurs productions, force la communauté internationale à exclure le Canada de ses publications statistiques et paralyse les différents groupes sociaux dans leur analyse des politiques publiques.

 

Harper utilise maintenant le Sénat, où les sénateurs conservateurs sont majoritaire, des « non élus », pour bloquer des lois votées par des élus du Parlement d'un pays démocratique.

 

Harper refuse systématiquement de lutter contre les GES pour protéger l'industrie du pétrole, allant jusqu'à faire échouer des ententes internationales, faisant du lobbying aux États-unis pour que ce pays ne s'engage pas à lutter contre le réchauffement climatique.

 

Charest montre un refus incompréhensible d'assainir le monde de la construction où les contrats sont gonflés par rapport à ce qui se fait ailleurs.

 

Quant au gaz de schiste, un des pires dossiers anti-Québec, les permis ont été accordés en catimini, à des prix et redevances ridicules, en spoliant le droit de propriété des citoyens et des municipalités grâce à une vieille loi relevant du Klondyke, à l'encontre même de la loi sur l'eau.

 

En santé, le fardeau fiscal ne cesse de peser lourd sur les plus démunis; les « coupures » se font sur le dos des services directs aux malades plutôt que dans la structure administrative, en fait il y a dédoublement de structures, ce qui donne comme résultat autant de gestionnaires que d'intervenants.

 

Charest montre un entêtement avec l'idéologie PPP, forcément plus coûteuse en raison de l'obligation du secteur privé de faire des profits.

 

Ensuite, la conclusion.

 

On pourrait allonger la liste des faits et gestes de ces conservateurs (Charest est bel et bien resté conservateur, déformant la tradition du parti libéral du Québec) allant à l'opposé des intérêts des peuples canadien et québécois. Dans le cas de Harper, on peut affirmer sans se tromper que le Canada est devenu une république de bananes -remarquez que le Québec s'en approche de plus en plus.

 

Maintenant La question : POURQUOI CES CHEFS D'ÉTAT N'AIMENT PAS LEUR PAYS ?

 

(1) Normand Mousseau, Au bout du pétrole, p.117

 

Marcel Plamondon, MAP

Sociologue

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chroniqueur - dans Politique Québec
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Marcel Plamondon
  • Le blog de Marcel Plamondon
  • : Opinion générale sur des sujets d'intérêt
  • Contact

Profil

  • Chroniqueur
  • Retraité, ex-conseiller économique,
Fais de l'action communautaire, 
Membre d'un choeur de chant 
et d'une troupe de théâtre
  • Retraité, ex-conseiller économique, Fais de l'action communautaire, Membre d'un choeur de chant et d'une troupe de théâtre

Recherche